production 

quand j'étais fille à marier
© 1973 trad | adapt arr gabriel yacoub

quand j'étais fille à marier j'étais belle et galante
beaucoup d'amants venaient me voir à minuit dans ma chambre

ne venaient pas ni un ni deux venaient de vingt à trente
et le plus jeune m'a apporté une pomme d'orange

la pomme est tombée sur mon pied et m'a cassé la jambe
fallut quérir le médecin le médecin de nantes

le médecin dans sa visite : faudra couper la jambe
ma jambe ne sera pas coupée j'aime mieux vivre de mes rentes

mon père a bien cinq cents maisons dont je suis l'héritière
mon père a bien cinq cents moulins dont je suis la meunière

mon père a bien cinq cents moutons dont je suis la bergère
mon père a bien cinq cents écus dont je suis l'écuyère
 
ronde du pays gallo, r√©gion de bretagne tr√®s t√īt colonis√©e
la pomme d'orange n'est pas un symbole métaphysique ; il aurait tout aussi bien pu s'agir d'une pomme de pomme ou de poire ou d'un quelconque fruit, suffisamment lourd pour casser la jambe en tombant sur le pied
 
retour album
gabrielyacoub.com