biographie 

gabriel yacoub, chanson et paradoxe

"on ne passe pas souvent à la radio, jamais à la télé
par contre, les concerts sont pleins : un public qui se casse la tête pour aller voir les concerts, trouver les disques, partager la bonne nouvelle
des militants"

gabriel yacoub aime cette situation curieuse, qui associe notoriété et marginalité, fragilité et longévité
il s'installe à partir de ce soir au studio de l'ermitage, à paris avec ses huit musiciens et, en première partie, la bergère [sa compagne, riche inspiration et voix au ciel], peu après la sortie de je vois venir..., nouveau double album enregistré en public
signe des temps et de sa singuli√®re position, ce disque para√ģt sur le label le roseau - le sien -, distribu√© par harmonia mundi : comme tant d'autres, gabriel yacoub n'int√©resse pas les grandes maisons de disques et s'est r√©solu √† prendre la casquette de l'entrepreneur pour diffuser son travail
un malentendu, peut-être
parce qu'il fut le leader de malicorne, on veut le croire encalaminé au temps des vestes en vraie laine et des cheveux aux épaules
pourtant, il en a fait du chemin, depuis
et même avant : tout commence à 13 ans, aux beatles sur l'électrophone de sa grande soeur puis sur la scène de l'olympia
d'autres, dans sa génération - laurent voulzy, le français ou elvis costello l'anglais -, feront de cette passion un amour de guitare, une pente pop
lui, il navigue des beatles à dylan, de dylan à la musique folk américaine, de woody guthrie au folk anglais, puis irlandais, puis à la musique traditionnelle française
ce sont les années 70, une génération entre révolution et redécouvertes, modernité et refus de la modernité...
"d'abord guitariste d'alan stivell, il publie avec marie yacoub l'album pierre de grenoble en 1973, puis fonde malicorne, qui va devenir le porte-drapeau d'une génération folk
pendant une dizaine d'années, le groupe va puiser à pleins bras dans les chansons françaises anciennes et faire résonner d'une façon neuve vielle à roue, cromorne, cornemuse et cordophones curieux
nostalgie du "sabot dondaine" ?
"au contaire, nous banissions cette idée
malicorne était un groupe très sophistiqué, très raffiné, peut-être même prétentieux"

ces jeunes urbains ne r√™vent pas de retour √† la terre, mais travaillent √† une autre mani√®re de dire l'√©motion, dont yacoub reconna√ģt volontiers, aujourd'hui, les tendances au prog rock, au heavy metal naissant, au punk, m√™me
quand malicorne se dissout, à l'orée des années 80, yacoub choisit une voie neuve : "le bouleversement, ça a été l'écriture
malicorne a été magnifique parce qu'on avait 20 ans, qu'on s'éclatait comme des gamins à choisir dans un répertoire magnifique les chansons les plus belles
le jour o√Ļ j'ai commenc√© √† √©crire, √ßa a ouvert un trou b√©ant : rien √† choisir, tout √† inventer"

acoustiques, habillées par les premiers sampleurs des années 90 ou vêtues de rock, les chansons de l'ancien chanteur de malicorne s'orientent peu à peu vers une des plus belles sophistications du paysage francophone
langue rare, rêveuse, précise, mélancolique, non sans quelque parenté avec des stylistes de la concision, de la densité et du détail comme quignard ou bobin
ainsi chante-t-il dans mes belles anciennes compagnes : "celle-ci visitait | les provinces de l'√Ęme | et elle en rapportait | les grives attitudes | des petites glaneuses | √† la fin du march√©" [un beau recueil de ses textes, les choses les plus simples, est paru chez christian pirot]
curieusement, yacoub est peu associé au monde de la chanson française : "cela fait à peine deux ou trois ans que je suis invité dans des émissions spécialisées ou qu'on parle de moi dans chorus
parfois, on trouve mes disques en "musiques du monde" : c'est peut-être commode à cause de malicorne, mais c'est absurde
en france, la bo√ģte folk est toute petite alors qu'aux √©tats-unis elle est √©norme"

les états-unis...
monde heureux qui ne s'embarasse pas de la distinction entre populaire et savant, qui n'hésiterait pas à associer brassens et cabrel [pour la guitare, la métrique, la simplicité érudite], et dans lequel yacoub visite parfois un circuit de salles et un public qui ne se querelle plus entre anciens et modernes
"james taylor décrit sa musique comme du "green rock'n'roll", du rock'n'roll" vert
j'aime bien ce mot - l'acoustique, le brut, la guitare en bois, un esprit un peu écolo
ça, j'aime beaucoup"

on dira chanson verte, alors

culture 16 novembre 2004

bertrand dicale - le figaro
 


yacoub est un chanteur élégant, attaché aux principes de la musicalité
le monde
 


yacoub nous appara√ģt comme une sorte de peter gabriel hexagonal... sa musique rel√®ve de l'intelligence pure
l’événement du jeudi
 


... il garde le go√Ľt des formules de sagesse universelle...
libération
 


un mélange à la fois humble et savant qui sait puiser dans les sources pour mieux aller à l'avenir... une poésie d'espoir et de convivialité... toujours une chaleur jusqu'au fond de la voix et du regard
ouest france
 


gabriel yacoub... le dylan français !
best
 


la musique de yacoub possède le son assuré et l'émotion de quelqu'un de tout à fait naturel...chaudement recommandé aux amateurs de musiques alternatives
billboard
 


la passion dans la voix du chanteur français gabriel yacoub abat toutes les barrières de langage
the boston globe
 


la voix de yacoub est fluide et claire, son jeu de guitare brillant : riches contre-chants et technique classique, qui sur des cordes en acier, donnent à son instrument l'ampleur du clavecin
vanity fair
 


voilà longtemps qu'il nourrit, et se nourrit, de notre mémoire chantante : auparavant avec le fameux groupe malicorne, aujourd'hui en solo, il mêle instruments anciens et modernes...
son répertoire, lui, croise aussi bien le temps ; on y trouve des résonances de traditionnels d'ici et d'ailleurs ...
la chanson est ce lien à la fois secret que tissent les peuples entre eux, cette contrebandière que taxes et production de masse ne parviennent pas tout à fait museler, à banaliser
yacoub est l'un de ses meilleurs passeurs...

jolie synthèse de tout ce que peut dire la chanson...
une spiritualit√© qui ne se nourrit pas de grands mots flous, mais des images porteuses de r√™ves et ferveurs... m√©lodieux enlacements, harmonieuses rencontres d'o√Ļ naissent des climats √† la fois familiers et captivants
la synthèse n'a rien d'artificiel

télérama
 


han revolutionerede den franske folkemusik i starten af 70'erne, han opbyggede sammen med gruppen malicorne den franske revival af folkemusikken, der stadig lever, og han er på vej til danmark, og han fortryder intet
poul erik s√łrensen -
 
 
 
gabrielyacoub.com