production 

[accrocher] les poètes [au sommet des montagnes]
© 1997 gabriel yacoub | gabriel yacoub - patrice cl√©mentin

quand j'aurai traversé l'automne cette sagesse vermoulue
et tous les souvenirs de gloire qui ont rouill√© de leur p√Ęleur
mon horizon lent et tranquille et mes guirlandes d'hirondelles

j'irai
accrocher les poètes au sommet des montagnes
et l'or de leur silence leurs paroles d'argent
monteront vers le ciel inonderont la plaine
couleront en vallée pour résonner sans fin

et j'irai traquer le bon sens de tous les c√īt√©s √† la fois
je bénirai les yeux fermées les traces de beauté
dans les gestes de chaque jour chaque jour redessinés

j'irai
accrocher les poètes au sommet des montagnes...

et la nuit ne fera plus peur à personne par ici
larges statues déboulonnées qui effrayaient tant nos enfants
quand le soleil réchauffera mes champs rougis de coquelicots

j'irai
accrocher les poètes au sommet des montagnes...

quand on donnera les serments à qui ils n'étaient que prêtés
quand il faudra bien récolter ce qui un jour fut semé
alors des voix s'élèveront qui se taisaient jusqu'à présent

moi j'irai
accrocher les poètes....

j'irai
leur apporter du pain et du vin de ma vigne
du feu de mon foyer un manteau pour l'hiver
je porterai là-haut au plus fort des tempêtes
les nouvelles du jour le tabac l'eau-de-vie

j'irai
accrocher les poètes au sommet des montagnes
et des forêts de cierges au milieu de vos nuits

accrocher les poètes au sommet des montagnes
des morceaux de prières en forme d'incendie

j'irai
accrocher les poètes au sommet des montagnes
j'irai √† la lumi√®re l√† o√Ļ ils sont all√©s

[joli blog]
 
quand j'aurai traversé l'automne cette sagesse vermoulue
et tous les souvenirs de gloire qui ont rouill√© de leur p√Ęleur
mon horizon lent et tranquille et mes guirlandes d'hirondelles

j'irai
accrocher les poètes au sommet des montagnes
et l'or de leur silence leurs paroles d'argent
monteront vers le ciel inonderont la plaine
couleront en vallée pour résonner sans fin

et j'irai traquer le bon sens de tous les c√īt√©s √† la fois
je bénirai les yeux fermées les traces de beauté
dans les gestes de chaque jour chaque jour redessinés

j'irai
accrocher les poètes au sommet des montagnes...

et la nuit ne fera plus peur à personne par ici
larges statues déboulonnées qui effrayaient tant nos enfants
quand le soleil réchauffera mes champs rougis de coquelicots

j'irai
accrocher les poètes au sommet des montagnes...

quand on donnera les serments à qui ils n'étaient que prêtés
quand il faudra bien récolter ce qui un jour fut semé
alors des voix s'élèveront qui se taisaient jusqu'à présent

moi j'irai
accrocher les poètes....

j'irai
leur apporter du pain et du vin de ma vigne
du feu de mon foyer un manteau pour l'hiver
je porterai là-haut au plus fort des tempêtes
les nouvelles du jour le tabac l'eau-de-vie

j'irai
accrocher les poètes au sommet des montagnes
et des forêts de cierges au milieu de vos nuits

accrocher les poètes au sommet des montagnes
des morceaux de prières en forme d'incendie

j'irai
accrocher les poètes au sommet des montagnes
j'irai √† la lumi√®re l√† o√Ļ ils sont all√©s

[nice blog]
 
[accordage DGDGCD]
 
retour album
gabrielyacoub.com